CEREMONIE DE RESTITUTION DES TERRES DEMINEES>

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Maître Madické Niang a présidé ce samedi 12 mars 2011 la cérémonie de restitution des terres déminées par le CNAMS.

Maitre Madické Niang était accompagné des Ministres Abdoulaye Baldé, Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro Industrie et des PME, Maire de Ziguinchor et Mme Innocence Ntap Ndiaye, Ministre d’Etat, Ministre du Travail et des Organisations Professionnelles.

Plusieurs des partenaires du CNAMS en l’occurrence le représentant de l’Union Européenne, les ambassadeurs de l’Allemagne, de la France ainsi que les représentants des Etat Unis, du Royaume de Belgique et du Chef du Sous Bureau de l’UNICEF ont également pris part à la manifestation.

La cérémonie a eu lieu dans la communauté rurale de Niassia plus précisément dans la localité de Dar Salam à 18 km de Ziguinchor où 91 mines ont été relevées. En effet cette localité fait partie des villages les plus contaminées par les mines et restes explosifs de guerre.

Cette restitution qui a concerné 16 localités dont 08 libérées par déminage et 08 par des moyens non techniques permettra de donner rendre accessibles aux populations 2.755.650m² jadis bloqués.

La délégation qui a d’abord visité les locaux du CNAMS où une exposition a été organisée, s’est ensuite rendue à Dar Salam où accompagnée du Gouverneur de la région de Ziguinchor, des autorités administratives et locales pour couper le ruban symbolique.

Elle a, suivie des démineurs de Handicap International, foulé le sol de la zone déjà traitée pour être restituée.

C’est à l’issue de cette phase terrain que les allocutions ont été prononcées et les attestations de restitution remises aux chefs des 16 villages concernés.

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères a, dans allocution, indiqué le rôle et les activités du CNAMS, et rappelé l’urgence et l’importance que revêt le déminage pour les populations en ce sens qu’il permet le retour des personnes déplacées et l’exploitation des terres abandonnées.

Après avoir remercié les partenaires pour leur engagement à faire du Sénégal un pays sans mines, il a, également, exhorté lesdits partenaires à continuer de soutenir notre programme de déminage pour permettre à la Casamance de retrouver sa place de grenier du Sénégal.