Enquête non technique

L’enquête non technique (ENT) est la première étape du processus de déminage.

Elle est définie par les normes sénégalaises d’action antimines (NOSAM)  comme étant « le processus ponctuel par lequel un bilan complet est obtenu sur tous  les emplacements signalés et /ou suspectés de contamination par les mines ou les REG, le type de danger, les informations concernant les caractéristiques locales du terrain, de la végétation ainsi qu’une estimation de l’ampleur et de l’impact causé par les mines ou REG sur les individus et les communautés. »

L’ENT permet alors de collecter le maximum d’informations sur une localité susceptible d’être minée.

Les informations recueillies sont analysées et traitées pour une cartographie des localités et des zones contaminées par les mines et restes explosifs de guerre. Les résultats de ces enquêtes contribuent fortement  à la priorisation des zones à déminer.

Les divers aspects abordés au cours de  l’ENT concernent :

    • La description de la localité
    • La description de la zone suspecte
    • L’historique des combats dans la localité
    • La situation économique de la localité avant, pendant et après le conflit
    • Les informations sur les victimes de mines vivant dans la localité
    • Les informations sur les sources d’informations
    • Les accidents recensés dans la localité

En conclusion les résultats de l’ENT permettent de produire les résultats suivants :

    • identifier la zone dangereuse confirmée (ZDC) ;
    • fournir des informations plus précises sur les zones véritablement dangereuses et de lever le doute sur l’ensemble ou certaines parties d’une ZDC.