Journée internationale de sensibilisation au danger des mines et d’assistance à la lutte antimines

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a célébré le 04 avril 2017 la Journée internationale de sensibilisation au danger des mines et d’assistance à la lutte antimines.

Cette manifestation, tenue à Ziguinchor, coïncide avec l’anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance.

Ainsi, pour une bonne synergie des activités prévues pour les célébrations, un programme global a été approuvé par le Comité Régional de Développement (CRD) présidé par le Gouverneur de la région.

Chaque année, cette commémoration constitue, pour le Centre National d’Action Antimines au Sénégal (CNAMS), un moment fort de sensibilisation de la population sur le danger que constituent les mines antipersonnel et la situation des victimes mais également de plaidoyer sur l’urgence du déminage en Casamance.

En prélude à cette journée, une randonnée pédestre a été organisée le 31 mars 2017 dans les artères de la ville de Ziguinchor. Cette activité a permis de rappeler aux  populations que les mines sont toujours présentes en  Casamance et qu’elles sont un frein à l’émergence de la région.

Le 04 avril un concert musical à été  organisé avec le soutien des partenaires comme l’Agence Nationale pour la relance des Activités économiques et sociales en Casamance (ANRAC)  au niveau du rond point Aline Sitoe DIATTA. L’occasion a été saisie pour rappeler  à la jeunesse de Ziguinchor  l’importance  du déminage et le danger que les mines peuvent causer à travers  un jeu concours.

Il y a lieu de souligner également l’appui constant  de la Compagnie Nationale d’Assurance et de Réassurance des Transporteurs (CNART) en supports de communication (tee-shirts, casquettes) pour les besoins de cette journée.

D’ailleurs, le CNAMS a profité aussi de ces moments de sensibilisation pour informer sur l’urgence du déminage en Casamance. Il est vrai que de 2008 à nos jours une superficie de plus de  1800000m² de terre a été déminée dans 40 localités mais de nombreuses autres localités sont toujours sous l’emprise des mines.